Publié : 5 mai 2009

Le printemps des poètes à Fécamp

L’écriture à la plume
Nous sommes allés à la bibliothèque de Fécamp le jeudi 12 mars. Nous avons écrit sur une feuille avec une plume et de l’encre violette. Ce n’était pas facile car il ne fallait pas mettre trop d’encre, sinon ça faisait de gros pâtés !! On a écrit comme nos grands-parents. Un monsieur nous a raconté comment est née l’écriture à la plume. Un petit garçon se serait coupé le doigt en taillant une plume et il se serait rendu compte qu’il pouvait écrire avec son sang.

(Juliette, Geoffrey, Capucine, Arthur, Ethel)


La maison Vincelli

Le jeudi 12 mars 2009, nous avons vu une dame avec un drôle de chapeau : elle portait un faux chat dans un pot (c’est un chat-pot !). Nous sommes montés dans les escaliers, il y avait une mygale en plastique ! BOUH ! icones_peda

Dans la cheminée, il y avait un Père Noël qui avait perdu sa culotte ! CROTTE ! icones_peda

Nous avons cherché les toilettes au plafond : une statue faisait pipi ! PSIIIIIIII ! icones_peda

Un clown a jailli d’une trappe sous le plancher ! HOP !icones_peda

Un majordome a chuté dans un escalier caché ! HE ! HE ! icones_peda

Quand nous avons grimacé devant le miroir, des photos sont apparues ! TURLUTUTU ! icones_peda

Une fausse salamandre crachait des serpentins ! TINTIN ! icones_peda

Et tout ça, ça nous a fait rire !! icones_peda icones_peda icones_peda

(Grégoire, Déborah, Sara, Lisa, Allan, Laura)

Mise en bouche

Nous étions en rond et nous avons récité notre poésie "Ce n’est pas drôle et pourtant, ça nous fait rire !". On a travaillé par deux. Ca ressemblait à une chanson avec un refrain. Nous étions comme des choristes. Nous avons bien aimé car la poésie était très drôle...


(Matthieu, Laurine, Maxime, Camille, Louison, Ryan D.)

Construire une poésie

Il y avait un poète qui nous a récité notre poésie. Il nous a expliqué que construire une poésie, c’était comme construire une table. Nous sommes les "menuisiers de la poésie" !

(François, Edouard, Océane, Gwénaëlle, Marie)

Poésies mises en scène au théâtre.

Il y avait trois comédiens sur scène. Ils devaient "jouer" nos poésies mais ils ne les avaient pas reçues ! Alors, ils ont été obligés d’improviser. Finalement, ils ont très bien réussi. Ils nous ont aussi parlé d’un mur imaginaire et quand on monte sur scène, on a l’impression d’être quelqu’un d’autre. On a tous bien aimé car ils ont bien joué.

(Mila, Georgina, Théo, Léa, Norine, Ryan H.)